Présentation de la conférence du 29 mars 2019

Carlos Zachetti : Influences victorines dans la littérature franciscaines (XIII-XIVe siècles). La figure et l’oeuvre de Jacopne de Todi
La pensée et la culture des chanoines réguliers de Saint-Victor de Paris contribuent fortement à créer les fondements de la spiritualité du Moyen Age, ainsi que de sa littérature. Ces dernières années, nous avons pu assister à un renouvellement de l’intérêt pour l’école victorine dans les domaines de l’histoire, dès l’histoire de la spiritualité jusqu’à l’histoire des idées, ainsi que de la littérature comparée et, bien sûr, de la philologie latine, grâce à laquelle nous pouvons redécouvrir les textes des Victorins.

Mon travail s’insère dans ce ferment de recherches, en s’inscrivant dans le droit fil d’une piste tracée par les spécialistes, dont il reste encore beaucoup à découvrir. Les franciscains du XIII siècle, en effet, ont été indiqués comme les véritables héritiers de l’enseignement du magister Hugo et de son disciple Richard, mais il reste encore à explorer comment la culture victorine arrive à pénétrer la conscience des frères mineurs, au point de montrer la force de son originalité dans les expressions les plus humbles de la spiritualité franciscaine. Les laude de Iacopone de Todi représentent, de ce point de vue, un terrain très fertile pour s’apercevoir de l’efficacité de la pénétration de la pensée victorine dans la littérature franciscaine. Elles nous offrent en outre la possibilité de sonder la dette qu’ont les origines littéraires italiennes envers l’Ecole de Saint-Victor.

Les commentaires sont fermés