ADMONITIONS

Certains manuscrits donnent comme titre aux Admonitions : « Ainsi parlait saint François ». En effet, elles ont pour origine les interventions que faisait saint François dans les réunions de frères, ou chapitres. Il leur adressait « des avis, des ordres, des remontrances » (3 S 57). La Légende de Pérouse parle de ces « entretiens avec les frères » et […]

VITA SECUNDA 190

CHAPITRE 143 FRÈRE JEAN LE SIMPLE. 190. Saint François passait un jour à proximité d’un hameau voisin d’Assise ; un certain Jean, garçon d’une grande simplicité, qui labourait son champ, accourut et lui dit : « Je veux que tu me reçoives au nombre des frères, car il y a longtemps que je voudrais servir […]

VITA SECUNDA 189

La sainte simplicité. CHAPITRE 142 EN QUOI CONSISTE LA VRAIE SIMPLICITÉ. 189. Fille de la grâce, soeur de la sagesse, mère de la justice, la sainte simplicité était l’idéal où voulait atteindre le bienheureux, et la vertu qu’il aimait retrouver chez autrui ; non pas toutefois n’importe quelle simplicité, mais celle à qui Dieu suffit […]

VITA SECUNDA 188

CHAPITRE 141 RÉPONSE A UNE QUESTION CONCERNANT LES MINISTRES. 188. Un frère lui demanda un jour pourquoi il s’était démis du soin des frères et les avait confiés à des mains étrangères comme s’ils n’étaient plus rien pour lui1 ; il répondit : « Mon fils, j’aime les frères autant que je le puis, mais […]

VITA SECUNDA 187

CHAPITRE 140 LES MINISTRES PROVINCIAUX. 187. Toutes ces qualités, il les requérait aussi des Ministres provinciaux, bien que chacune dût briller chez le Ministre général d’un éclat particulier. Ils devaient être affables avec leurs sujets, d’une bonhomie si bienveillante que nul, après une faute, ne répugne à venir se confier à leur affection1. Il les […]

VITA SECUNDA 184-186

Des ministres CHAPITRE 139 COMMENT LE MINISTRE GÉNÉRAL DOIT SE COMPORTER ENVERS SES COMPAGNONS1. 184. Quand le bienheureux fut proche de sa fin, un frère qui avait toujours été attentif aux mystères de Dieu et tendrement soucieux du bien de l’Ordre, lui demanda : « Père, tu vas bientôt mourir, et la famille qui t’a […]

VITA SECUNDA 182-183

La diffamation CHAPITRE 138 LA PUNITION DES DIFFAMATEURS. 182. Une âme remplie de charité ne peut que détester ceux qui se rendent haïssables à Dieu : on trouvait encore ce sentiment chez saint François. Mais parmi tous les vicieux, c’étaient encore les détracteurs qu’il avait le plus en horreur ; leur langue, disait-il, sécrète un […]

VITA SECUNDA 181

CHAPITRE 137 COMMENT IL DONNA SA TUNIQUE A DEUX FRÈRES FRANÇAIS. 181. Deux frères venant de France, hommes d’une grande sainteté, rencontrèrent un jour saint François sur le chemin. Ils en éprouvèrent une immense joie, d’autant plus grande qu’ils étaient depuis longtemps possédés du désir de le voir. Après des échanges de tendresse et une […]

VITA SECUNDA 179-180

CHAPITRE 136 CONTRE CEUX QUI VIVENT MAL DANS LES ERMITAGES. COMMENT IL VOULAIT QUE TOUT FUT MIS EN COMMUN. 179. Connaissant la charité qui portait le bienheureux à se réjouir des progrès de ceux qu’il aimait, ne croyons pas pour autant qu’il traitait avec ménagement ceux qui menaient dans les ermitages une vie relâchée. Beaucoup […]

VITA SECUNDA 178

CHAPITRE 135 LES FRÈRES ESPAGNOLS. 178. C’était merveille de le voir ravi en Dieu et jubilant d’allégresse lorsque parvenait jusqu’à lui, comme un agréable parfum, la bonne renommée de ses fils. Un clerc espagnol très pieux eut un jour le bonheur de voir saint François et de s’entretenir avec lui. Entre autres nouvelles sur les […]